Cabaret Monopolis
Espace presse Réservation
Accueil > Espace presse

Espace presse

Nouvelle saison, nouvelle revue au cabaret "Monopolis"

GRAND AVIGNON
SAINT-SATURNIN-LÈS-AVIGNON·

Nouvelle saison, nouvelle revue au cabaret "Monopolis"

Vendredi soir et pour sa 3e saison, le "Monopolis nouveau" est arrivé avec la présentation du tout nouveau spectacle "Fascination"..


Durant 2 heures, les 12artistes du Cabaret saint saturninois ont fait voyager l’assistance avec des haltes en Espagne, en Russie ; en Indes, aux USA, à Paris entre autres.
 
Pour Sarah PEYRONNY et Stéphane REYNAUD responsables des lieux, ce voyage au "pays des rêves et enchantements" avec de nouveaux costumes, de nouvelles plumes et lumières, des musiques inédites signées Hélène Palumbo, est l’aboutissement de 8 mois de travail, de préparation et de mise au point pour le chorégraphe Michel Hernandez, les chanteurs StéphaneReynaud et Marjorie Orial.

Le duo d’artistes de cirque Stéphane Meyer et Marine Guilard. les 5 danseuses et 2 danseurs.

Dés 20 h 15 chaque vendredi et samedi soir, dîner spectacle avec la revue "Fascination". 
 
POUR EN SAVOIR PLUS
 
Sur réservation :

Téléphone : 04 90 22 04 49

Courriel : contact@cabaret-monopolis.com
 
Article publié le 1/10/2011 Par Le Dauphiné Libéré

Saint-Saturnin-Les-Avignon

« Attention ... nous allons décoller ! 3... 2... 1...C’est l’ envol ! »

À partir du 6 Octobre 2012 et jusqu’au mois de juin 2013 (chaque vendredi et samedi à partir de 20h 15), le-cabaret Monopolis fera voyager son
assistance avec sa dernière création, le tout nouveau spectacle "Fascination".
 
Avec une-touche de modernité dans le respect des traditionnelles revues parisiennes, avec le cancan endiablé dans un tourbillon de rythmes composés pour
certains par Hélène Palumbo, dans un’éventail de plumes et de couleurs plus magiques les unes que les, autres, les 12 artistes du Monopolis transporteront ainsi
2 heures durant les spectateurs dans le "pays des rêves et enchantements" pour un voyage à déguster. - 
 
Musique inédite composée par Hélène Palumbo.
Deux superbes voix sur scène avec Stéphane Reynaud et Marjorie Orial.
Cinq danseuses et deux danseurs.
Chorégraphie 
Michel Hernandez. Nouveaux costumes.

Un petit air de Moulin Rouge

SAINT-SATURNIN-L’ES-AVIGNÔN Au cabaret Monopolis, ·nouvelle revue, budget maousse et désirs de développement

Ils attaquent la saison pied au plancher. Une expression adhoc quand on évolue sur une scène de 130 mètres carrés. Certes, dans une Zone Industielle des plus impersonnelles. Mais au cabaret "Monopolis", la magie opère dès qu’on franchit la porte d’entrée. Son, lumières, décor, costumes, tout ici confine au strass sans stress. "Jesuis allée l’hiver dernier faire le tour des revues parisiennes" note Sarah Peyronny, ex-PDG associée dans cette aventure au chanteur de la revue Stéphane Reynaud.

C’est ainsi que pour la première fois, le Monopolis bénéficiera du travail affiné des fournisseurs du Moulin Rouge. De fait, si vos yeux se décollent ne serait-ce que quelques secondes des courbes avantageuses des danseuses du cabaret, admirez les créations du bottier Clairvoy, celui précisément du Moulin Rouge, du Lido et du Crazy Horsel Idem avec les plumes du tableau final, signées de la mythique Maison février, qui porte mal son nom tant elle amène l’été illico sur le plateau.
 

Draguer les touristes
 

Dès ce soir la nouvelle revue "Fascination" ouvre donc la troisième saison d’un lieu qui a ouvert ses portes en 2009. "Cette année on a passé la vitesse supérieure. La revue a un budget d’environ 30 000 euros, on a introduitdes numéros proches du cirque", assure Sarah Peyronny, une locomotive volontariste, qui poursuit : "c’était important de nouer un partenariat avec l’Office de tourisme d’Avignon, pour figurer dans leur guide professionnel.Chaque jour, il y a 35 bus qui vont visiter le pont d’Avignon ..

J’en veux quatre qui viennent au Monopolis. L’objectif, à terme, c’est d’avoir le public de la région le week-end et les touristes les mardis, mercredis et jeudis. "

 

Ouverture "circassienne"

Cosy et feutré à souhait, le Monopolis propose un spectacle en deux parties, avec douze artistes en scène, dont un petit nouveau, Stéphane Meyer. "C’estla première fois que je vais collaborer à un cabaret sur une saison. Je jongle,
je joue du fouet et je surgis en monocycle, notamment. "Une volonté
de renouveau "circassien" au milieu des chorégraphies très réussies (le tableau Bollywood) ou parfois’ moins (la danseuse ruse),


"Pourquoi pas, d’ici 2 ans, avoir un tigre sur scène ?" SARAH PEYRONNY


que Sarah Peyonny commente dans la prospective : "pourquoi
pas, d’ici deux ans, avoir un dompteur et son tigre sur la scène ?"

D’ici là, les spectateurs passeront à nouveau par la case départ
du Monopolis : celle du plaisir il va de soit(rée).
Fabien BONNIEUX

 

 


Contactez-nous Tarifs Agenda